Renaissance de la capitale hellène Athènes, cité millénaire et dynamique

Longtemps délaissée par les touristes, associée aux émeutes urbaines, à la crise, Athènes fait peau neuve et offre une autre image aux visiteurs. Le temps d’un week-end de printemps, avant les grosses chaleurs, la capitale hellène surprend par son oscillation constante entre modernité et traditions.

Majestueuse et séculaire, elle domine la ville, elle est l’objet de tous les regards. L’Acropole constitue le point névralgique d’Athènes, le pont entre la métropole moderne et la cité antique. La balade piétonne (Dionysiou Aréopagitou) qui encercle le monticule, à l’abri de la circulation, séduit autant les locaux que les touristes.

Le chemin vous mène dans un premier temps au￿ musée de l’Acropole,flambant neuf!Sa mise en scène, lumineuse et aérée grâce à￿grandes baies vitrées, juxtapose les œuvres retrouvées sur le site et￿une vue plongeante sur le Parthénon, le temple dédié à la déesse Athéna. En poursuivant votre route sur la voie pavée, bifurquez vers la colline des Muses, où se trouve le monument funéraire érigé en l’honneur du sénateur romain Philoppapus. Au sommet, un panorama irrésistible se dévoile sous vos yeux￿: d’un côté l’Acropole et de l’autre la ville moderne, qui s’étend jusqu’au Pirée et à la mer. Avant l’ascension entre les oliviers et les pins, faites une pause à l’église byzantine d’Agios Dimitrios Loumbardiaris (XVe ￿siècle).

DSC_0735.JPG

L’Acropole vue de la colline des Muses. Photo: M.R

En redescendant la rue Dionysiou Aréopagitou, vous tomberez sur le quartier de Monastiraki. Le dimanche, le marché aux puces rassemble meubles anciens, vieux disques, timbres… Toute une ambiance ! Face à l’agora et au temple de Dionysos,laissez-vous tenter à midi par le restaurant Kuzina, une valeur sûre. Le chef s’amuse à mélanger les recettes grecques à d’autres saveurs internationales.

Si, par la suite, vous voulez continuer de vous immerger dans les vestiges de la cité antique, rejoignez le cimetière Kerameikos, pour une promenade bucolique en compagnie de tortues et de chats au milieu de stèles funéraires. Mais pour les adeptes d’art moderne, mieux vaut s’évader dans l’enceinte du musée Benaki, ouvert à l’occasion des Jeux Olympiques de 2004 (138 rue Pireos). De magnifiques expositions de photographie ou de design sont organisées dans un bâtiment à l’architecture épurée.

Au coucher du soleil, grimpez ! Sous l’Acropole,Plaka regorge de venelles aux maisons néoclassiques colorées,perdez-vous dans ce décor onirique. Au flanc du rocher, en suivant la rue Lysiou, vous tomberez dans un autre quartier, Anafiotika. Les ruelles en escaliers accueillent des cafés à l’ombre des bougainvilliers. En pour- suivant jusqu’à la cime de la colline, des maisonnettes blanches aux volets bleus rappellent les Cyclades. Pas étonnant, les habitants de l’île d’Anafi (située face à Santorin) sont à l’origine de ces constructions du XIXe￿siècle.

Des soirées animées

À la nuit tombée, les terrasses se remplissent, la ville vibre jusqu’au petit matin. À Monastiraki, le bar To Loukoumi (3 place Avissinias) dispose d’une vue imprenable sur l’Acropole￿: les Athéniens aiment y siroter un cocktail en écoutant de la musique

rock. À quelques mètres de là, la place Agia Irini est prise d’assaut. Pour un bon verre de vin, courez chez Vintage, dont la cave possède 200 crus grecs.

Autour de la rue Kerameikos, l’atmosphère est plus bohème. Vous y trouverez une des meilleures tables d’Athènes à moindre coût￿: Seychelles. Si vous préférez passer une soirée musicale, rendez-vous dans la taverne Mia zoi tin exoume (20 rue Sfaktiria), dont le nom signifie «￿Nous n’avons qu’une seule vie￿». Des chanteurs revisitent tous les succès de la variété grecque jusqu’au bout de la nuit.

Venir à Athènes le temps d’un court séjour est l’occasion de prendre le large. Filez le dimanche au Balux Café, à Glyfada, afin de barboter tout en sirotant un café frappé, ou rejoignez, plus loin sur la riviera, la plage de sable calme de Kavouri. Pour un dépaysement garanti, à seulement une heure, vous pouvez également prendre l’hydroglisseur jusqu’à l’île d’Égine, où un bain dans les eaux cristallines s’impose.

Athènes continue, malgré la crise, de se métamorphoser. De nouveaux projets sont déjà bien entamés￿: un musée d’art moderne installé dans une ancienne usine à bière doit ouvrir dans quelques mois, et la fondation de l’armateur Stavros Niarchos doit inaugurer d’ici à la fin 2016, dans la banlieue sud, un grand centre culturel conçu par Renzo Piano qui compren- dra un opéra, une grande bibliothèque et un immense parc. Un renouveau qui devrait attirer de plus en plus de visiteurs.

Marina Rafenberg

Article publié dans le Quotidien du Médecin le 7 avril 2016: Quotidien 7 avril 2016

 

Partir

Vols pour Athènes au départ de Paris par Aegean Airlines à partir de 170￿€￿ au printemps (www.aegeanair.com)

Hôtels

– Athens Was (5, rue Dionysos Aréopagitou), à deux pas du musée de l’Acropole, un￿hôtel ouvert en
avril 2015, décoré avec beaucoup de goût.￿Terrasse avec vue sur l’Acropole et la colline du Lycabette. Chambre double à partir de 180￿€, petit-déjeu- ner compris (www.athenswas.gr).
– Fresh (26, rue Sofokleous), autre hôtel tendance, plébiscité par les hommes d’affaires. Cafés et repas servis sur la terrasse au dernier étage, avec une vue magnifique sur la ville, petite piscine. À partir de 115￿€￿la chambre double (www.freshhotel.gr)

Restaurants

–Seychelles(49,rue Kerameikos), adresse prisée des Athéniens pour son ambiance bon enfant et sa cuisine succulente (purée de petit pois et pieuvre, joues de bœuf, pappardelle au fromage frais et au pastrami).
– Kuzina (9, rue Adrianou), face à l’Acropole, cuisine fusion (saveurs grecques, japonaises et orientales). Goûtez aux beignets fourrés à la feta recouverts d’une sauce à la grenade.
– Vintage (66, rue Mitropoleos), pour￿découvrir le vin et le fromage grecs. Viandes délicieuses, cuites à la perfection.

Renseignements

Sur la ville￿: http://www.thisisathens.org Office de tourisme grec￿: http://www.visitgreece.gr (sur ce site,
il est possible d’organiser un tour avec un Athénien, guide bénévole).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s