En Grèce, Égine, à une heure du Pirée/ L’île qui a conquis les Athéniens, et même Tsipras !

Article publié dans le Quotidien du Médecin le 25 juin 2015.

À seulement une heure du port du Pirée, l’île d’Égine est une destination accessible et dépaysante à la fois, prisée des Athéniens. Et même du Premier ministre grec. Alexis Tsipras a été sans aucun doute charmé par la riche histoire de l’île, ses eaux turquoise, sa gastronomie raffinée et l’accueil de ses habitants.

QMED9423_017

 

Le temps de boire un café et d’admirer les mouettes virevolter sur le pont, et vous voilà déjà sur l’île d’Égine. À peine débarqué, le contraste avec Athènes surprend. L’ambiance insulaire et la dolce vita sont bien palpables. Les retraités sont installés aux terrasses des cafés sur le port, les pêcheurs défont leurs filets et les voiliers des plaisanciers s’amarrent tout doucement.

En descendant du ferry, la petite chapelle d’Agios Nikolaos, blanche et bleue, comme dans les Cyclades, accueille les visiteurs. La promenade du bord de mer est garnie de cafés, de restaurants, de boutiques et d’échoppes vendant des pistaches produites localement. À Égine, la pistache se décline sous toutes ses formes. Considérée comme la meilleure de Grèce, elle est même honorée lors d’un festival à la fin de septembre, avec danses et représentations théâtrales. Sur le port, la pâtisserie Aiakeion propose divers gâteaux et crèmes avec de la pistache, un délice ! Des produits de beauté à base de pistaches sont vendus chez Pistacia Cosmetics (www.pistacia- natura.gr).

 

DSC_0537

Le port d’Egine accueille de nombreux athéniens en villégiature. Photo: Marina Rafenberg. 

La ville d’Égine a été la première capitale de la Grèce libre entre 1827 et 1829. Les premières drachmes modernes ont été frappées sur l’île et le premier journal de la Grèce indépendante y a été édité. Fort de cette histoire, déambuler dans les ruelles de la ville, à l’ombre des maisons néoclassiques et des bougainvilliers, est un plaisir. À ne pas manquer : l’hôtel particulier où a été établi le premier gouvernement de la Grèce, dirigé par Ioannis Kapodistrias, ainsi que la tour de Markellos, bâtiment vénitien datant du XVIIe.

À midi, le marché aux poissons s’anime. Dans la ruelle perpendiculaire aux étalages bien achalandés, on peut déguster les produits de la mer. À moins que l’on ne préfère s’attabler à la taverne O Skotadis, où le Premier ministre grec avait jusqu’à peu ses habitudes. Pour des mezzés arrosés d’ouzo avec son acolyte Yanis Varoufakis, devenu depuis ministre des Finances. « Maintenant, ils sont tous les deux trop occupés pour s’évader à Égine ! », commente le propriétaire du magasin. Yanis Varoufakis et sa compagne Danaé ont une villa sublime dans l’intérieur des terres. Le ministre adjoint des Affaires étrangères, Euclide Tsakalotos, et le porte-parole du gouvernement, Gabriel Sakellaridis, passent régulièrement leurs vacances sur l’île. Si bien que le « Financial Times » avait qualifié au dé- but de l’année les membres du gouvernement grec de « gang d’Égine ». Autre adresse appréciée d’Alexis Tsipras et de ses amis : le café En Plo, face à la mer.

Dans la mythologie grecque, Égine était une nymphe dont Zeus était follement épris. Après l’avoir enlevée, Zeus l’emmena sur cette île alors inhabitée. Leur fils Éaque, qui devint roi, donna à l’île le nom de sa mère. En sortant au nord de la ville, les temps anciens se rappellent aux touristes avec les restes du temple d’Apollon (VIe siècle avant JC). Le site archéologique comporte un musée, où de nombreuses poteries et sculptures antiques sont exposées. En prenant la route vers l’Est, une autre merveille antique attend le visiteur : un temple dorique, construit en 490 avant JC, dédié à Aphaïa, une déesse de la fertilité et de l’agriculture venue de Crète. Le sanctuaire est l’un des mieux préservés en Grèce et dispose d’une vue imprenable sur la mer, avec à l’horizon le cap Sounion.

DSC_0549

L’île de Moni, face au village de Perdika, n’est habité que par des chèvres sauvages et des paons. Photo: M.R

 

Au sud de l’île, ce sont les plages de sable et les petits villages de pécheurs qui raviront les vacanciers. À Aiginitissa ou à Klima, laissez-vous tenter par un plongeon ! À quelques mètres de là, le village pittoresque de Perdika permet de faire une pause dans une des tavernes à poissons surplombant le petit port. Face à Perdika, l’îlot de Moni est à seulement 8 minutes en bateau. Habité uniquement par des biches, des chèvres sauvages et des paons, l’îlot vaut le détour pour une baignade dans des eaux cristallines. À partir d’Égine, d’autres balades en mer sont possibles, dans des criques non accessibles par la route mais aussi dans des îles voisines à Agistri, Hydra ou Poros (www.aegina-cruise. com).

Partir

Transports

Vols directs Paris-Athènes avec Aegean Airlines, autour de 300 euros en haute saison et à partir de 130 eu- ros en basse saison. Puis, à partir
du port du Pirée, 1 h 15 de traversée en bateau de ligne ou 45 minutes en hydroglisseur.
Hôtels
– Aeginitiko Archondiko, bâtisse néo- classique rose du XVIIe siècle, au cœur de la ville d’Égine, à partir de 80 euros (www.aeginitikoarchontiko.gr).
– Rastoni Boutique Hotel, sur les hauteurs de la ville d’Égine, avec une vue grandiose sur la mer ; chambres aménagées avec goût, certaines prévues pour accueillir des familles ; le plus, le jardin luxuriant où est servi le petit-déjeuner ; à partir de 60 euros (www.rastoni.gr).

Restaurants

– Skotadis, sur le port d’Égine, l’adresse la plus réputée sur l’île pour le poisson frais ; excellents pieuvre cuisinée et tarama.
– Taverne Aiginitissa, sur la plage du même nom, une table appréciée du Premier ministre grec ; les linguines aux crevettes sont succulentes.

Informations

– Sur l’île : http://www.aeginagreece.com. – Office de tourisme grec : http://www.visitgreece.gr.

Marina Rafenberg

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s